Full text: 5(1924), Janv.-Fév. = Nr. 35 (35)

ERIK SATIE 
331 
En effet, car je ne tardai pas à faire usage d une 
originalité (originale) déplaisante, hors de propos, anti 
française, contre-nature, etc... 
Alors, la vie fut pour moi tellement intenable, que je 
résolus de me retirer dans mes terres et de passer mes 
jours dans une tour d’ivoire — ou dun autre métal 
(métallique). 
C’est ainsi que je pris goût pour la misanthropie; que 
je cultivai l’hypocondrie; et que je fus le plus mélan 
colique (de plomb) des humains. Je faisais peine à voir — 
même avec un lorgnon en or contrôlé. Oui. 
Et tout cela m’est advenu par la faute de la Musique. 
Cet art m’a fait plus de mal que de bien, lui : il m’a 
brouillé avec nombre de gens de qualité, fort honorables, 
plus que distingués, très « comme il faut. » 
Passons. Je reviendrai sur ce sujet. 
0 
Personnellement, je ne suis ni bon ni mauvais. J’oscille, 
puis-je dire. Aussi, n’ai-je jamais fait réellement de mal 
à quiconque — ni de bien, au surplus. 
Toutefois, j’ai beaucoup d’ennemis — de fidèles enne 
mis, naturellement. Pourquoi? Cela tient à ce que, pour 
la plupart, ils ne me connaissent pas — ou ne me 
connaissent que de seconde main, par ouï-dire (des men 
songes plus que menteurs), en somme. 
L’homme ne peut être parfait. Je ne leur en veux 
nullement : ils sont les premières victimes de leur incons 
cience et de leur manque de perspicacité... Pauvres gens !... 
Aussi, les plains-je. 
Passons. Je reviendrai sur ce sujet. 
Erik SATIE.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.