Full text: Les champs magnétiques

60 
LES CHAMPS 
nuit. Mais toutes les étincelles des forges villageoi 
ses se perchent sur les réverbères. 
— J’ai été souvent victime d’agressions nocturnes, 
Pour qu’on ne me retînt pas, je devenais pâle et 
balbutiais de petites étoiles dont on se contentait. 
Ceux qui prirent part tout l’hiver à des expéditions 
sans profit n’ont pas trouvé les jours si courts que 
vous le dites. 
— Les grandes avenues sont tristes en cette sai 
son. Nous avions froid, quand brusquement la 
lumière d’une boutique de bijouterie nous enchaî 
nait. 
— De très bonne heure, nous avons été préparés 
à cette dure vie d’inaction et aujourd’hui les femmes 
pas plus que les bijoux ne nous endorment. 
— J’aimerais connaître ce jeune homme qui 
nous suivait. Il marchait résolument sur notre ombre 
et nous étions fous de vouloir courir. Un courant 
d’air s’approchait, nous entrions dans le passage et 
nous regardions le ciel à travers un vitrage pous 
siéreux. Ce même personnage nous guettait en riant. 
— lien voulait à nos moindres défaillances. Un 
jour, comme je lui demandais du feu, il me précéda 
chez un cireur énigmatique qui se donnait des airs 
de roi. C’est peu après qu’il fit l’acquisition d’un 
revolver. Il voulait à tout prix l’essayer sur les 
jeunes filles de l’entresol.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.