Full text: Manifestes, Manifeste, Manifest, Manifes, Manife, Manif, Mani, Man, Ma, M

24 
ou acheter des bottes d’hiver, les sergents qui 
passent les soldats du guet reçoivent une décoc 
tion de quelque clystère ou la matière fécale 
d’une chaise percée sur la tête. En doit-on 
pourtant rogner les tétons et fricasser les 
écuelles de bois? Quelquefois nous pensons à 
l’un mais Dieu fait l’autre, et quand le soleil 
est couché toutes les bêtes sont à l’ombre. Je 
n’en veux être cru, si je ne le prouve aux gens 
rudement et en plein jour. 
« L’an trente six, j’avais acheté un courtaud 
d’Allemagne haut et court, d’assez bonne laine, 
et teint en graine, comme me l’assuraient les 
orfèvres ; toutefois le notaire y mit du et ccetera. 
Je ne suis point assez clerc pour prendre la 
lune avec mes dents, mais au pot de beurre où 
l’on scellait les instruments vulcaniques, le 
bruit courait que le bœuf salé faisait trouver le 
vin à minuit sans chandelle, fut-il caché au 
fond d’un sac de charbonnier, botté et bardé 
avec le chanfrein et les cuissards requis pour 
bien fricasser une tête de bouton. Et c’est bien 
ce qu’on dit en proverbe qu’il fait bon de voir 
des vaches noires dans un bois brûlé quand on 
jouit de ses amours. 
« J’en fis examiner la matière à messieurs les 
clercs qui, comme solution, conclurent qu’il 
n’y a rien de tel que de faucher l’été dans une 
cave bien garnie de papier et d’encre, de plumes
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.