Full text: Mémoires d'un Dada besogneux de l'armistice a 1925

DANS ^EXPRESS-ORIENT 
119 
i’effondrement d’une vieille gloire dans la 
boue et dans la faim. Le Persan se rap 
pelait ses capitales antiques, fleuries de 
palais et de roses, livrées à des bandes de 
brigands pillards, gardées par des cava 
liers cosaques, dévorées hypocritement par 
des étrangers qui un jour feraient dispa 
raître jusqu’à l’ombre de ce Parlement 
dont la naissance avait été saluée par les 
acclamations enivrées des patriotes, par les 
vers des poètes. Le Chinois sentait s’émiet 
ter les bornes de l’empire à la façon du 
morceau de sucre qui, par les bords, fon 
dait en ce moment dans sa tasse de café : 
la Mongolie absorbée par des voisins rapa 
ces, le Thibet refusant le tribut, le Yunnan 
en pleine insurrection. 
— Il le fallait pourtant, dit-il d’un air 
pensif, il le fallait ! Il n’y avait plus rien 
que la pourriture et le désordre, la tyran 
nie sans la consolation orgueilleuse d’obéir 
à un tyran respecté de ses ennemis... 
— Il le fallait aussi chez nous, firent
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.