Full text: 5(1923), Sept.-Octobre = Nr. 33 (33)

174 
ROBERT DELAUNAY 
lui cette grande ville vivante si naturelle, si délicate, si forte aussi. Dans 
les petits sentiers, il songeait à tout ce bruit si lourd, à toute cette ten 
dresse si simple. En arrivant au sommet d’une colline, il s’étonnait de 
ne pas découvrir dans le lointain les chers monuments, la Madeleine, 
chien couché près de la Seine, le Panthéon, perroquet gris perché sur 
le Luxembourg, le Trocadéro, brave éléphant et la Tour Eiffel, surtout 
la Tour Eiffel, tour d’optimisme. Il y songeait beaucoup, il y pensait 
plus encore, il l’aimait trop. Il ne put résister et il commença ce tableau 
qui l’a rendu, à juste titre, célèbre, et qui restera dans son œuvre entière 
le magnifique témoignage de sa force, de son courage et de sa joie. 
(La Tour, 1910.) 
L’opinion est unanime : « Cette tour est affreuse et déshonore Paris, 
la ville de Louis XIV, de Napoléon I er et de Napoléon III. Il faut 
la détruire. » Les dévots sont après tout de singuliers iconoclastes. Je 
pourrais me moquer d’eux s’ils étaient inoffensifs; mais ils ont tout de 
même réussi à faire tomber la Grande Roue. 
Delaunay comprit toute la beauté négligée de ce grand jouet méca 
nique, parce qu’il l’aimait, comme un collectionneur, il dessina « à tour 
de bras ». Il n’oubliera jamais cette époque. Il en parlera toujours, 
jusqu’à son dernier soupir. Dans la vie de chaque homme, il semble 
qu’une année plus brillante, plus lumineuse, plus rayonnante s’élève au- 
dessus des autres. Pendant l’année 1910, Delaunay commençait ce 
magnifique tableau, il était heureux et il connut le douanier Rousseau. 
Ce peintre, cet homme surtout, lui apprit beaucoup. L’exemple de cette 
vie saine, simple, silencieuse et gaie, lui fit comprendre qu’il n’est pas utile 
pour peindre de chercher les règles du 30 et 40 ou du poker. Savoir 
marcher, savoir manger, savoir rire aident beaucoup à savoir peindre. 
La joie ou la tristesse, mais la vie qui flottait rue Perrel, dans l’atelier 
du douanier! On avait confiance dans son pinceau et les couleurs repre 
naient de la force. Rousseau n’écoutait que lui. Delaunay perdit l’habi
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.