Full text: Les champs magnétiques

MAGNÉTIQUES 
45 
cher l’eau limoneuse que leur abandonne la colline, 
couleur des nuits malheureuses. On entend chaque 
soir un bruit sombre qui passe douloureusement 
pour nos oreilles fatiguées : c’est ce voyageur amai 
gri qui s’asseoit sur le bord d’un fossé. Les mouches 
orangées des routes commençaient à s’assoupir. 
Effrayées de cette ombre qui les couvre, elles tour 
nent en masses serrées et se posent sur ses joues 
poussiéreuses. Mais il ne voit rien d’autre que la 
chaleur probable d’un village et le courant d’air qui 
lui coupera ses mains courbaturées. La nuit s’ap 
proche et ses yeux se ferment. Son rêve est ardent et 
rèche : galops valeureux des oublis, monstre tou 
jours coupable, sources silencieuses des journées 
abîmées, malheurs des hommes touchant des 
primes, fumée des mots clairs et des lignes obscur 
cies. 
Qui dissipera ces cauchemars sans cesse renais 
sants ? Les mouches désenchantées se sont tues et le 
compagnon le plus sûr est ce tas de cailloux qui fixe 
la route. O11 ne peut donc plus savoir quel crime 
a commis cet homme qui dort profondément au son 
des chants étoilés. Les rêves se tiennent par T amain : 
habits des femmes écorchées, soupirs des oiseaux 
morts de faim, cris dés bateaux de bois, profondeur 
des précipices sous-marins. Un poisson à la che 
velure souillée glisse entre les bras des plantes. 
Un mollusque effrayé jette un regard sur toute
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.