Full text: 4(1922), février = Nr. 25 (25)

40 
JEAN EPSTEIN 
logie. J’ai dit plus haut, d’après Abramowski, le rôle esthétique du 
subconscient. 
Je tiens à le prédire. L’esthétique qui n’était rien jusqu’ici, demain, 
à cause de cette découverte et de celles qui en découleront, sera à peu 
près tout. Toutes les sciences, toutes les religions méprisaient l’esthétique. 
Les arts se méprisaient entre eux. Il n’y avait d’esthétique que particu 
lière, spécieuse, petite, agressive, filoutée, incertaine et troublée. Tout 
cela en dix ou vingt ans va changer. La psychologie expérimentale 
découvre un ordre nouveau, l’ordre esthétique. C’est là une phase de la 
vie intellectuelle de l’humanité dont on ne peut encore ni justement 
évaluer l’importance, ni prévoir tous les effets. 
Il faut se rendre compte cependant que si l’espace et le temps* nous 
permettent de juger dans un consentement universel, en dernier ressort, 
ce sont des jugements esthétiques que nous énonçons. Non pas qu’alors 
nous soyons délivrés du sentiment, de l’amour et des passions, mais 
parce que cet amour et ces passions et ce sentiment sont à leur forme 
suprême, sous leur aspect le plus évolué, des sentiments esthétiques. 
<( C’était une belle époque », « C’était le beau temps » dites-vous cou 
ramment, et en le disant, loin d’être indifférents, vous jugez esthétique 
ment. C’est ainsi que l’esthétique vous donne d’une chose, non pas sa 
valeur absolue, qui n’existe pas, mais sa valeur le moins variable, sa 
valeur le plus évoluée dans le temps et dans l’homme. La maturité de 
toute chose possède ainsi en propre un caractère esthétique. Une civili 
sation atteint son apogée en même temps qu’un style, et par style je ne 
veux pas seulement parler d’architecture ou de mobilier, mais je veux 
dire un ensemble esthétique. C’est cette esthétique qui alors marque 
l’époque pour l’éternité humaine. Parmi la série des vérités, l’esthétique 
est donc la première par rang et la dernière en date, comme succédant 
à toutes les autres. 
Il faut se rendre compte que l’époque présente pourrait non seule 
ment apporter son esthétique particulière, une esthétique, discernable 
dans quelque cinquante ans, mais encore apporter l’esthétique générale
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.