Full text: 5(1924), Janv.-Fév. = Nr. 35 (35)

PAUL ELUARD 
805 
former les traites en poëmes. Mais les banquiers ne correspondent pas 
avec les divinités. Les traites revinrent impayées et peu de jours après 
celui qui ouvrait des comptes aux archanges abandonna les patrons 
ingrats incapables de se contenter de l’or des paradis. 
Il semble que tout se transforme sous la main des déments. Plus 
adroits encore que l’artisan qui fait des paysages avec des timbres 
poste, il n’est pas de matériaux qu’ils ne puissent utiliser. On en a connu 
qui peignaient des figures bien aimées sur leurs semelles et qui restaient 
immobiles ensuite durant des jours par crainte de les fouler. 
Les manifestations picturales des fous sont un témoignage de la 
fatalité. La critique s’émousse devant des œuvres aussi indiscutables. 
La sensibilité s’exprime impudeur. N’aimons-nous pas dans la vie ceux 
qui ont, à certaines minutes, le privilège de perdre la raison? La théorie 
romantique de l’inspiration prend toute son importance par opposition 
à la théorie pédagogique de l’intelligence. Baudelaire n’y échappa 
point et s’il traduisit les commentaires d’Edgar Poë au poème « Le 
Corbeau », il est permis de croire qu’il n’en observa jamais le principe. 
Edgar Poë lui-même, constamment en état d’inspiration, ne témoigna 
par là que de la subtilité des cerveaux affranchis de la raison. Les mé 
diocres voulurent toucher à cette jolie mécanique, l’école romane qui 
en résulta dénote leur impuissance. Sans feu sacré, rien ne vaut la peine 
d’être entrepris. 
Joana Tucce est une Polonaise de 39 ans. Elle est folle depuis 
quinze ans. Les écrits mystiques alternent chez elle avec les idées de 
grandeur. Elle se croit tour à tour Isabeau de Bavière et la princesse 
Mathilde. On l’imagine dans le petit asile de P... dessinant des dessins 
mystérieux où une route se dirige vers « le soleil noir de la mélancolie », 
On aimerait à connaître le destinataire d’une enveloppe dessinée dans 
le soin du dessin. Hélas, nos yeux sont trop grossiers! 
On vous imagine aussi Maria Delwyn et Mona Dreigner. Toutes 
les trois, vous portez, dit-on, le poids des amours paternels. Est-il
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.